Transfer officiel de 61 magasins Casino à Intermarché : le premier pas d’un grand changement

par | Oct 2, 2023 | Business

Transfer officiel de 61 magasins Casino à Intermarché : le premier pas d’un grand changement

Dans une tentative de rééquilibrer ses finances, le groupe Casino en proie à des difficultés, a cédé 61 de ses magasins au groupement Les Mousquetaires/Intermarché, donc réduisant sa dette et permettant à Intermarché une croissance de ses parts de marché.

Le premier geste d’un grand repositionnement

L’annonce officielle du transfert intervient après la signature d’un accord entre les deux géants de la distribution alimentaire en mai dernier. Cette cession représente la « première vague » et une somme de 209 millions d’euros incluant les stations-service. Ce transfert marquant une nouvelle ère pour le groupe Casino.

Le groupement Les Mousquetaires/Intermarché a d’ores et déjà pris possession de 58 des 61 points de vente transférés, soulignant l’avancement rapide de cette opération. Le changement de l’enseigne à Intermarché ou Netto est prévu pour le courant du mois d’octobre.

Un avenir complexe pour le groupe Casino

Au cœur d’une dette qu’il doit restructurer, le groupe Casino traverse une période de conciliation avec ses créanciers, prolongée jusqu’au 25 octobre par le tribunal de commerce de Paris.

Dans le cadre de cet accord, une seconde vague de transfert d’une soixantaine de magasins est prévue à un horizon de trois ans.

Les conséquences de l’accord pour les deux groupes

L’accord prévoit également une extension de leurs partenariats aux achats, notamment à travers un accord d’approvisionnement auprès des filières marées et boucherie des Mousquetaires, qui ont la spécificité de disposer d’un important réseau de production agroalimentaire.

Cela pourrait permettre à Intermarché de renforcer ses positions sur le marché de la distribution alimentaire, en exploitant la chaine de production agroalimentaire du groupe Casino.

Au final, cette série de transactions pourrait s’avérer bénéfique pour les deux parties. D’un côté, Casino réduit sa dette, de l’autre, Intermarché renforce ses parts de marché et sa positionnement dans la chaine de distribution.

Casino a encore du chemin à parcourir : la cession d’activités en Amérique latine est prévue, secteur dans lequel travaillent les trois quarts des 200.000 employés du groupe. Ces futures cessions permettraient également d’injecter de l’argent frais, et d’alléger la dette du groupe.

Transfer officiel de 61 magasins Casino à Intermarché : le premier pas d’un grand changement

Dans une tentative de rééquilibrer ses finances, le groupe Casino en proie à des difficultés, a cédé 61 de ses magasins au groupement Les Mousquetaires/Intermarché, donc réduisant sa dette et permettant à Intermarché une croissance de ses parts de marché.

Le premier geste d’un grand repositionnement

L’annonce officielle du transfert intervient après la signature d’un accord entre les deux géants de la distribution alimentaire en mai dernier. Cette cession représente la « première vague » et une somme de 209 millions d’euros incluant les stations-service. Ce transfert marquant une nouvelle ère pour le groupe Casino.

Le groupement Les Mousquetaires/Intermarché a d’ores et déjà pris possession de 58 des 61 points de vente transférés, soulignant l’avancement rapide de cette opération. Le changement de l’enseigne à Intermarché ou Netto est prévu pour le courant du mois d’octobre.

Un avenir complexe pour le groupe Casino

Au cœur d’une dette qu’il doit restructurer, le groupe Casino traverse une période de conciliation avec ses créanciers, prolongée jusqu’au 25 octobre par le tribunal de commerce de Paris.

Dans le cadre de cet accord, une seconde vague de transfert d’une soixantaine de magasins est prévue à un horizon de trois ans.

Les conséquences de l’accord pour les deux groupes

L’accord prévoit également une extension de leurs partenariats aux achats, notamment à travers un accord d’approvisionnement auprès des filières marées et boucherie des Mousquetaires, qui ont la spécificité de disposer d’un important réseau de production agroalimentaire.

Cela pourrait permettre à Intermarché de renforcer ses positions sur le marché de la distribution alimentaire, en exploitant la chaine de production agroalimentaire du groupe Casino.

Au final, cette série de transactions pourrait s’avérer bénéfique pour les deux parties. D’un côté, Casino réduit sa dette, de l’autre, Intermarché renforce ses parts de marché et sa positionnement dans la chaine de distribution.

Casino a encore du chemin à parcourir : la cession d’activités en Amérique latine est prévue, secteur dans lequel travaillent les trois quarts des 200.000 employés du groupe. Ces futures cessions permettraient également d’injecter de l’argent frais, et d’alléger la dette du groupe.