Qui sommes-nous ?

Vous êtes ici

Créé en 2009 sous le nom de Paris Métropole, le Forum métropolitain du Grand Paris est un syndicat mixte ouvert d’études. Il est un lieu de travail commun, d’échange et de convergence qui réunit tous les niveaux de collectivités (communes, intercommunalités, établissements publics territoriaux, départements, Métropole du Grand Paris, Région et grands syndicats urbains) de toute la zone dense parisienne.

Le syndicat regroupe, au 1er janvier 2020, 147 adhérents de petite et de grande couronnes. 

Il aborde globalement les enjeux métropolitains en s’affranchissant des périmètres administratifs tout en considérant et en respectant les compétences de chacun. Il fonde ses travaux sur le dialogue entre les différentes sensibilités politiques et avec les citoyens et les acteurs socio-économiques. Le syndicat accompagne les collectivités dans les évolutions institutionnelles en cours ou à venir. Il en fait l’évaluation et anticipe leurs effets. Il est la force de proposition collective pour les défis sociaux, économiques, environnementaux et les mutations urbaines.

Il appréhende la construction métropolitaine selon un périmètre ouvert, le principe du polycentrisme et le respect de la diversité des territoires. Le syndicat mixte a produit nombre d’études, notamment avec l’appui de l’Apur et de l’Institut Paris Region.

Il a fortement influencé, dans l’intérêt des collectivités territoriales, de nombreuses décisions fondamentales telles que :

➢ L’accord sur le tracé du Grand Paris Express dès 2010
➢ La création et l’évolution des fonds de solidarité financière entre les collectivités
➢ La construction de la gouvernance institutionnelle métropolitaine et francilienne dont il continue de travailler à l’évolution
➢ L’évolution prospective des mobilités, et notamment le contenu de la Loi d’Orientation des Mobilités actuellement discutée.

Les avancées obtenues sur ces sujets majeurs, et sur beaucoup d’autres encore, ont contribué à installer une nouvelle culture politique territoriale faite d’écoute respective et d’une fructueuse recherche de convergences indispensables à l’efficacité de l’action publique.