Qui sommes-nous ?

Vous êtes ici

Un lieu de travail commun

Depuis sa création en 2009, le syndicat mixte Forum métropolitain du Grand Paris est un lieu de travail commun, d’échange et de convergence entre tous les niveaux de collectivités (communes, intercommunalités, départements, région) de toute la zone urbaine capitale.

Il aborde globalement les enjeux métropolitains en s’affranchissant des périmètres administratifs tout en tenant compte des compétences de chacun et appréhende la construction métropolitaine selon un périmètre ouvert, et sur un principe de polycentrisme et de diversité des territoires.

Il accompagne les évolutions institutionnelles, en fait une évaluation et anticipe leurs effets.

Le Forum métropolitain du Grand Paris organise ses travaux aux niveaux nécessaires : Unité urbaine, Région Île-de- France, Bassin Parisien, Axe Seine, national, européen, mondial.

Les relations et dispositifs de collaboration entre les collectivités territoriales et l’État sont un sujet permanent d’étude pour le syndicat.

Le dialogue avec les citoyens et les acteurs socio-économiques est un axe essentiel de ses travaux.

Regroupant plus de 90 % des collectivités de petite couronne et de nombreuses collectivités du reste de la zone urbaine, il est légitimé pour représenter l’ensemble des collectivités territoriales.

Il réunit ainsi des collectivités territoriales de toutes sensibilités. L’alternance politique annuelle à sa présidence, la pluralité de son Bureau et son fonctionnement « 1 collectivité = 1 voix » garantissent sa neutralité partisane.

Un acteur majeur de la construction métropolitaine

La loi sur le Grand Paris (2010) lui a donné un rôle consultatif sur les Contrats de Développement Territorial, et la loi MAPTAM (2014) a confi é à son président la co-présidence de la Mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris.

Le travail du Forum métropolitain du Grand Paris a notamment été déterminant pour défendre des enjeux fondamentaux, tels que :

  • l’accord sur le projet de réseau de métro du Grand Paris ;
  • la création et la réforme des fonds de solidarité financière entre les collectivités ;
  • la défense des intérêts des collectivités territoriales dans la réforme institutionnelle des lois MAPTAM et NOTRe…

Les avancées obtenues sur ces sujets majeurs, et sur beaucoup d’autres encore, ont
contribué à installer une nouvelle culture politique territoriale faite d’écoute respective et d’une fructueuse recherche de convergence, fondée sur une coopération entre collectivités indispensable à l’efficacité de l’action publique.