Vendredi 21 octobre, les élus de Paris Métropole ont accueilli experts, acteurs socio-économiques, citoyens… à la Cité des sciences et de l’industrie, dans le cadre du Forum métropolitain consacré aux visions du Grand Paris. Cette rencontre organisée en trois tables rondes était le point d’orgue d’un cycle complet de travail lancé en mai dernier qui a donné lieu à six séminaires thématiques en septembre et en octobre.

Les échanges entre le public et les intervenants ont été très riches et ont permis de confronter différents points de vue sur l’impact et les effets de la métropolisation pour les acteurs des territoires franciliens (habitants, entreprises, associations, collectivités territoriales, …) tout en se projetant vers l’avenir, en apportant leurs visions pour le Grand Paris de demain. Parmi les sujets au coeur des débats : les inégalités territoriales ou encore la concertation des habitants.

Monsieur Christian BLANC, ancien Secrétaire d’Etat au développement de la région capitale, nous a fait l’honneur de sa participation et a partagé avec l’ensemble du public son point de vue et sa vision du Grand Paris.

Retrouvez l'intégralité des vidéos sur cette page

Table ronde : « La métropolisation bouleverse l’action publique dans les territoires »

Les intervenants de cette table ronde se sont exprimés sur les effets de la métropolisation et notamment sur le décalage qui existe très souvent entre la promesse du Grand Paris - notamment celles de trouver un travail ou de créer des richesses - et les contraintes que le fait métropolitain impose à ses usagers telles que le coût du logement, les difficultés de déplacement ou encore les exigences de performance et de mobilité. Cette métropolisation se traduit également dans les modes de vie : aujourd’hui, on vit à un endroit, on travaille dans un autre, on se distrait grâce à un réseau de lieux... Elle vient bousculer l’action publique et l’interpelle dans ces modes d’action.

Table-ronde sur le thème "Quelle place et quel rôle pour les habitants dans les décisions métropolitaines ? "

Cette table ronde a été consacrée au nécessaire apport de la concertation dans le processus métropolitain. C’est une exigence démocratique et une nécessité pour la réussite du changement, lequel suppose appropriation, par tous.

Au cours du débat des représentants d'habitants et des élus sont revenus sur leur expérience en la matière et notamment Benoît Dorais, élu montréalais, a témoigné du fait que des règles de qualité et leur application professionnelle - comme pratiqué par l'Office de Consultation Publique de la métropole québécoise - sont utiles.

Exemple de règles :

1. recours à la concertation quand les enjeux le justifient, à l'initiative des élus ou des habitants
2. nomination de commissaires neutres,
3. pour chaque concertation, définition spécifique des habitants et territoires concernés,
4.  mobilisation inventive des habitants, avec un objectif de représentativité,
6. implication réelle desdits habitants, qui sont mis en situation de s'approprier les tenants et aboutissants du projet, d'y réfléchir individuellement et collectivement,
7. publication des contributions et explication de l'exécutif quant à ses décisions, qu'elles suivent ou non les contributions.

 

Table plénière : « L’espace métropolitain du Grand Paris : quelle(s) vision(s) pour demain ? »

A travers cette table ronde plénière les élus et les intervenants de la société civile se sont exprimés sur leur vision du Grand Paris dégagée des questions institutionnelles.

 

Retour en images

Photos ©Hoda HAMZEH

Mots clés :