31 mars 2017


Journal du Grand Paris, 31 mars 2017 https://www.lejournaldugrandparis.fr

Mobilités 2030 : les acteurs franciliens réunis pour réfléchir aux déplacements de demain


La démarche "Mobilités 2030", initiée par le Forum métropolitain du Grand Paris, prévoit comme première étape la rédaction d'un "livre blanc" d'ici à la fin de l'année.

Dévoilé lors du conseil syndical du Forum métropolitain du Grand Paris du 14 février, le groupe de travail « Mobilités 2030 » a fait l’objet d’une présentation détaillée le 30 mars 2017 au Salon des maires d’Ile-de-France. Cette instance, qui vise à « favoriser le dialogue à l’échelle francilienne et métropolitaine pour anticiper la façon dont [nous nous] déplacerons d’ici 2030 », associe l’ensemble des collectivités membres du Forum métropolitain du Grand Paris (ex Paris métropole) et de l’Association des maires d’Ile-de-France (Amif).

Elle se veut « ouverte à tous les acteurs publics et privés de la mobilité » de la région. Paris, la métropole du Grand Paris et le conseil régional se sont associés à la démarche. Le Stif, la SGP, la SNCF, la RATP, Haropa-Ports de Paris sont également attendus.

Navette Easymile

Une navette autonome Easymile. © JGP

« Les meilleures réponses [aux enjeux de la mobilité à l’horizon 2030] émergeront d’un travail collaboratif, dans lequel chacun partagera ses connaissances et idées, estiment ses initiateurs. Ces solutions seront issues d’un consensus et d’un diagnostic partagé, ce qui favorisera leur mise en place par les différents acteurs ». Afin d’arriver à ce consensus, plusieurs rencontres avec les partenaires et acteurs de la mobilité seront organisées d’ici à la fin de l’année. Un comité technique a également été mis en place pour organiser le partage des données, des études et des projets en cours auprès du groupe d’élus mobilisé.

Les quatre principaux thèmes de travail ont d’ores-et-déjà été choisis :

  • les infrastructures de transports,
  • l’intermodalité,
  • les mobilités partagées,
  • les véhicules connectés et autonomes.

« Aller aussi vite que les nouvelles technologies »

« Des sujets tels que le rabattement autour des gares du Grand Paris, l’autopartage et le covoiturage, la logistique urbaine et l’e-commerce, le partage de données et l’open data feront l’objet d’ateliers dédiés », précisent les institutions porteuses de la démarche. Première étape, la rédaction d’un livre blanc à l’horizon fin 2017, qui résultera de ces travaux et donnera « une vision partagée des mobilités de demain ».

« Pour limiter la pollution liée aux déplacements dans l’aire métropolitaine en exploitant toutes les possibilités y compris le Vélib’ et le transport fluvial, il faut aller aussi vite que les nouvelles technologies, une course contre la montre s’impose », a affirmé Patrick Ollier, président de la métropole du Grand Paris, le 30 mars.