Au vu de la situation de l’AiGP, les élus du syndicat, dans la lignée de la ville de Paris, du Conseil régional et de l’Association des Maires d’Ile-de-France se sont prononcés en faveur d’un retrait du GIP actuel AIGP. Les modalités de ce retrait seront examinées avec le collège des représentants de l’Etat au conseil d’administration.

Les élus ont également exprimé leur souhait de faire perdurer la méthode et l’esprit de l’AIGP, même sous une autre forme. En perspective du Bureau du 27 juin, une réflexion sera menée pour décider de nouvelles formes de dialogue et de concertation entre les élus, les experts et les acteurs des enjeux métropolitains : urbaniste, architectes, sociologues, économistes.